rechercher
Rubriques principales

Accueil Villejuif-Autrement ACCUEIL
1. Conseils municipaux Conseils municipaux

2. Conseils de quartier Conseils de quartier

3. Militer Militer
Contacts Contacts
Tracts Tracts
Tribunes Tribunes

4. FAQ FAQ

5. Ailleurs Ailleurs

6. Municipales 2001 Municipales 2001
La campagne La campagne
Thèmes Thèmes
Dans la même rubrique


Vos candidats vous rencontrent Vos candidats vous rencontrent
Pourquoi nous présentons-nous ? Pourquoi nous présentons-nous ?
votre chemin : Accueil > Municipales 2001 > La campagne > Merci Version à imprimerPour imprimer

Merci

12 mars 2001

Chères Villejuifoises, chers Villejuifois, 23,1% d’entre vous ont voté pour Les Verts-Villejuif Autrement !


Nous vous en remercions chaleureusement. Dorénavant, le courant écologiste et associatif représente à Villejuif 1 électeur sur 4 : c’est, à lui seul, la moitié de l’électorat des trois partis de l’Union de la gauche réunis (PCF + PS + MDC). Votre vote exprime votre révolte face aux périls écologiques (la crise de l’agriculture intensive, les excès de l’automobile ?). A Villejuif, il exprime aussi votre lassitude face à une équipe au pouvoir depuis des décennies, qui a refusé de s’ouvrir aux idées nouvelles et aux aspirations de la population. Votre vote est un appel à une démocratie plus transparente, plus participative.

C’est aussi un soutien au patient travail des Verts et de Villejuif- Autrement depuis des années : notre vigilance face à ce qui ne va pas, le souci de faire des propositions de bon sens, au service de toute la population.

Hélas ! la lassitude des Villejuifois s’exprime aussi, comme dans bien d’autres villes, par l’abstention. Les forces politiques classiques en sont les principales victimes. Par rapport aux élections municipales de 1995, l’union de la gauche (PCF+PS+MDC) a perdu près de 1600 voix, la droite en a perdu 1200. Seule notre liste a gagné près de 1400 voix.

Notre liste n’aura que 5 élus sur 43 au Conseil municipal, 5 élus pour représenter le quart de l’électorat ! Souhaitons qu’au Conseil, nos propositions soient pourtant entendues par l’équipe de Madame Cordillot, qui n’a été réélue au premier tour qu’à 11 voix près. Nos élus défendront en tout cas vos aspirations, vos intérêts. Ils vous rendront compte de leur travail, régulièrement, dans Villejuif Notre Ville, par des tracts, des réunions publiques ?

Nous appelons les femmes et les hommes désireux de faire bouger la ville à se regrouper dans l’Association Villejuif-Autrement et dans les associations de quartier, de parents d’élèves, etc., ainsi qu’à renforcer les Verts, pour faire entendre, pendant les années à venir, l’énorme exigence qui s’est exprimée le 11 mars 2001. Une exigence d’écologie, de démocratie, de solidarité

INTERVENTION D’ALAIN LIPIETZ

Tête de liste " Les Verts - Villejuif Autrement " Conseil municipal pour l’élection du maire le 18 mars 2001

Mes chers collègues

Permettez-moi de saluer d’abord, dans notre assemblée, la première victoire de la loi sur la parité. Certes, dans notre ville, nos listes, et tout spécialement Villejuif Autrement, avaient fait des efforts pour anticiper cette loi, mais il est bon de contempler enfin, grâce à l’initiative de la majorité plurielle nationale, un conseil municipal à l’image de la population, réparti entre deux sexes égaux en nombre et en dignité.

Tel n’est pas le cas, hélas, de la représentation politique. Avec près du quart des voix de nos concitoyennes et concitoyens, notre liste n’est représentée ici que par 5 élus sur 43. Le refus d’aller vers une représentation proportionnelle est l’une des causes de la crise de notre démocratie française. Pour protester contre ce déni de justice, la liste " les Verts-Villejuif Autrement " a décidé de ne pas prendre part à l’élection de l’exécutif, maire et adjoints.

Puisqu’un mode électoral injuste donne tout pouvoir à la liste arrivée en tête, eh bien, qu’elle choisisse elle-même son exécutif. Puis, respectueux que nous sommes de la loi, nous considérerons l’équipe choisie comme responsable du destin de notre ville.

Avec cette équipe, nous serons exigeants. Le quart des électeurs, un tiers de la gauche plurielle dans notre ville, a adressé à la majorité sortante un message très fort et très clair.

C’est d’abord, comme partout en France, l’exigence de la prise en compte de la crise écologique comme problème central du siècle qui s’ouvre. Vache folle, fièvre aphteuse, OGM, invasion automobile qui empoisonne nos poumons et dérègle le climat : nous en avons assez. C’est aussi, tout particulièrement à Villejuif, le manque de démocratie participative. Nous ne supportons plus ces hausses d’impôts (une hausse d’1/3 sur les familles au cours du dernier mandat), pour financer des projets immobiliers arbitraires, alors que baisse le niveau de service au public.

C’est enfin, à Villejuif, le refus de la sinistrose. Nous ne voulons plus voir ces banderoles " Villejuif, ville sinistrée ". La situation sociale est difficile, ce n’est pas la peine d’en rajouter. Nous voulons le retour de la Fête des fleurs, nous voulons que la journée " En ville sans ma voiture " devienne une occasion de rendre Villejuif à ses habitants, un Villejuif festif et solidaire. Nous voulons rebâtir dans la ville un sentiment de sécurité. Cela passe par une lutte active contre le chômage, mais aussi par une atmosphère de convivialité que seule peut apporter une intense vie associative, prenant en charge la vie quotidienne dans les quartiers.

Ces exigences, nous comptons les porter au sein du conseil municipal. Nous avons multiplié les propositions au cours de notre campagne : la gratuité d’un système de navette, des circuits verts dans la ville réservés aux piétons et aux deux roues, des conseils de quartier disposant d’un budget, des régies de quartier pour faire reculer le chômage et embellir notre cadre de vie ? Nous vous soumettrons à nouveau ces propositions, et nous espérons que l’étroite majorité élue saura les entendre. Le respect des minorités, c’est cela aussi la démocratie. Or, si la démocratie n’a pas de prix, elle a un coût.

Nous espérons que la majorité saura donner aux deux minorités, qui représentent, à 11 voix près, la moitié de l’électorat, les moyens de se faire l’expression de leurs mandants : une représentation au Conseil de la Communauté d’agglomération du Val de Bièvre, où se prennent de plus en plus de décisions, une tribune mensuelle dans Villejuif Notre Ville, sur une surface en proportion de notre poids, des moyens de fonctionnement (bureau, secrétariat), des commissions actives élaborant les décisions, des dossiers arrivant suffisamment à l’avance, pour qu’ils soient étudiés avec le mouvement associatif. Car c’est avec la population, avec ses associations, que nous entendons préparer le travail de nos élus. " Constructive " : telle sera notre attitude dans ce conseil. Avec la majorité PCF-PS-MDC, chaque fois qu’elle saura retrouver les valeurs de la gauche et prendre en compte l’urgence écologique. Contre elle, chaque fois qu’elle ignorera les exigences fondamentales qui se sont exprimées dans le vote du 11 mars : démocratie, écologie, solidarité.


Il y a 0 contribution(s) au forum.
 Accueil | Plan du site | Admin | Conseils municipaux | Conseils de quartier | Militer | FAQ | Ailleurs | Municipales 2001 Site réalisé grâce à Site réalisé grâce à Spip © 2002 Perline