rechercher
Rubriques principales

Accueil Villejuif-Autrement ACCUEIL
1. Conseils municipaux Conseils municipaux

2. Conseils de quartier Conseils de quartier

3. Militer Militer
Contacts Contacts
Tracts Tracts
Tribunes Tribunes

4. FAQ FAQ

5. Ailleurs Ailleurs

6. Municipales 2001 Municipales 2001
La campagne La campagne
Thèmes Thèmes
Dans la même rubrique


Qu’est devenu Villejuif Autrement ? Qu’est devenu Villejuif Autrement ?
Déclaration pour les orientations budgétaires 2008 Déclaration pour les orientations budgétaires 2008
Déclaration pour le vote du Budget 2007 Déclaration pour le vote du Budget 2007
Sur le contrat Urbain de Cohésion sociale Sur le contrat Urbain de Cohésion sociale
Villejuif et le Plan de Protection de l’Atmosphère Villejuif et le Plan de Protection de l’Atmosphère
Coupe du monde de football : Non au « complexe prostitutionnel » ! Coupe du monde de football : Non au « complexe prostitutionnel » !
A propos du Plan de Protection de l’Atmosphère A propos du Plan de Protection de l’Atmosphère
L’Île-de-France « zone sans AGCS ! L’Île-de-France « zone sans AGCS !
L’usine d’incinération d’Ivry L’usine d’incinération d’Ivry
Centres de loisir Centres de loisir
Sites recommandés


Le site Le site officiel de Villejuif
votre chemin : Accueil > Conseils municipaux > Déclaration pour le Budget 2006 Version à imprimerPour imprimer

Déclaration pour le Budget 2006
Conseil Municipal du 30 mars 2006

30 mars 2006

Madame le Maire, chers collègues, Mesdames et Messieurs,

Lors du débat d’orientation, nous avons relevé certains principes sur lesquels nous sommes en accord. Nous ne pouvons en effet qu’approuver la volonté affichée de solidarité avec les plus démunis, le souhait de maîtriser les dépenses, le soutien à une politique axée sur le développement de la culture, l’appui aux associations, le soutien aux initiatives tournées vers la jeunesse, et la volonté de maîtrise de la municipalité sur son développement urbain. Toutes ces options qui fondent les valeurs de gauche, nous les reprenons à notre compte.

Malheureusement, nous considérons qu’il y a un écart énorme entre ces volontés affichées, très générales, et la réalité présentée par le budget. Les propositions que nous avons pu fournir lors du débat d’orientation, n’étaient que des exemples illustrant cet écart.

La marge de manœuvre est certes limitée car beaucoup de dépenses sont incompressibles en raison des obligations de toute municipalité mais également de l’histoire de chaque ville.

Villejuif est à cet égard remarquable : la même majorité tient la ville depuis 80 ans et est donc responsable de l’essentiel de l’état actuel des choses. En particulier, nous dénonçons l’état de la dette qui, dans le budget actuel représente 24% des dépenses d’investissement *(en augmentation cette année encore de 7,35% par rapport à l’année précédente).

Cette dette est pour la plus grande partie liée à la politique d’urbanisme et de préemption dans le cadre de projets que nous avons souvent combattus - quelquefois dans leurs principes - mais le plus souvent dans leur réalisation : mal ficelés, mal préparés, mal concertés, le trop grand nombre de projets de ZAC lancés en même temps a ainsi entraîné des retards et d’importants surcoûts et ont aggravé l’endettement.

Villejuif est une ville disposant certes d’un faible potentiel fiscal, mais la dette résulte de la faiblesse de l’épargne nette, négative tout le temps, parce que les dépenses, depuis des années excèdent les recettes.

Dénoncer l’état qui se désengage et transfère des compétences sans transférer les moyens, c’est juste, mais cela n’explique qu’une part du problème.

Souligner la spécificité de Villejuif, ville hospitalière pour n’en voir que le côté négatif (manque à gagner en taxe) est une opération plus discutable, car c’est oublier les recettes induites.

En tous cas, cela n’explique pas que les ratios permettant la comparaison avec les villes de même type soient tous en défaveur de Villejuif :

- Dépenses réelles de fonctionnement / Population supérieures de 24% à la moyenne nationale de la strate, alors que le produit des impositions directes est 15% supérieur : nos impôts sont plus élevés, nos recettes également, et notre dette est plus grande ; où est l’erreur ?

- La dotation (DGF) est plus élevée (de 23%) et l’encours de dette sur la population est plus de 2 fois (205%) élevé que pour les villes comparables. ß L’encours de la dette/sur les recettes réelles de fonctionnement est presque 2 fois plus élevé que dans les villes comparables (145% contre 81%).

Nous ne pouvons continuer à vivre ainsi au-dessus de nos moyens, c’est pour cela que nous avons montré notre opposition par exemple à la réalisation d’une 2ème salle de théâtre, non parce que nous sommes contre la culture comme on a pu déformer notre position, mais tout simplement parce que nous n’en avons pas les moyens actuellement et que son utilité n’a pas été démontrée.

La maîtrise des coûts de personnels nous apparaît comme un effet trompe-l’œil car le transfert de certaines compétences à l’agglomération a permis également le transfert des personnels supports de ces compétences. Le bilan n’est guère apparent dans ce budget. Nous rappelons en particulier ce que nous avons dit lors du débat d’orientation, à savoir que beaucoup d’économies pourraient être réalisées si le recours à des entreprises extérieures était moins systématique et si nous utilisions au mieux le potentiel humain disponible, en le formant et donc à le valorisant.

Comme chaque année enfin, la sous-traitance à la Semgest de très nombreuses festivités alourdit indûment le budget, à quoi s’ajoute le budget de la communication et de l’information qui nous apparaît toujours aussi exagéré puisque totalisant 1 307 000 € (180 F par Villejuifois !) : 665 000 € (dépenses de fonctionnement) 642 000 € (dépenses de personnel).

Aussi, bien que nous maintenions notre accord sur beaucoup d’objectifs affichés, nous constatons que ce budget, fruit de trop d’erreurs passées, et actuelles, va à l’encontre de ce qu’il vise : des finances malsaines ne peuvent permettre de surmonter les défis.

Nous ne voulons pas cautionner ce budget et nous voterons contre.


Il y a 0 contribution(s) au forum.
 Accueil | Plan du site | Admin | Conseils municipaux | Conseils de quartier | Militer | FAQ | Ailleurs | Municipales 2001 Site réalisé grâce à Site réalisé grâce à Spip © 2002 Perline